Le pôle touristique Jardines del Rey travaille pour la protection de ses dunes

Published on 2021-03-09 by Norlan Echevarria

Le pôle touristique Jardines del Rey, situé dans la province de Ciego de Ávila, travaille pour la protection de ses dunes côtières, dont la réhabilitation est déjà visible grâce à une gestion efficace pour réduire des espèces exotiques et favoriser l’établissement des natives de ces écosystèmes, importantes collines de sable protectrices des plages.

Dans cet archipel, on constate une augmentation de 16 % de la biodiversité autochtone des zones côtières, où habitent des espèces de la flore et de la faune endémiques, locales et nationales.

Danay Rodríguez Ramos, ingénieure agronome du Centre de recherche sur les bio-aliments pour animaux (CIBA) et coordinatrice du projet, a expliqué que l’une des actions les plus importantes menées depuis 2017 à ce jour est la réduction de 21550 m2 d’espèces exotiques envahissantes dans ces endroits, comme le Casuarina, la Leucaena leucocephala et le marabout. 

L’experte a expliqué que la couverture des dunes est maintenant atteinte avec la présence de Sporobolus virginicus et Canavalia rosea, qui ont atteint des taux de survie entre 100 et 99% sur les plages Las Coloradas, Larga, Flamenco, La Jaula et El Norte, à Cayo Paredón Grande.

L’un des objectifs du projet est d’obtenir des plages moins érodées et de contribuer à un tourisme durable avec des dunes bien préservées, afin de réduire l’impact sur elles du passage d’un ouragan.

À Jardines del Rey, l’environnement est préservé en harmonie avec les actions d’économie et de développement; en témoignent les passerelles en bois sur pilotis des hôtels et des ranchs jusqu’à la mer pour protéger les dunes.

(ACN)

@cubatravel_es @cayococo_trave 

Total: 0 Comment(s)